Nos valeurs

Chez Asterès, nous pensons que le respect de normes éthiques strictes n’est pas incompatible avec la performance économique.

  • Nous pensons que l’ère d’hyper-croissance qui s’ouvre sera rendue possible par une alliance du progrès scientifique, de l’entreprise et de normes éthique strictes.

  • Dans nos travaux sur les marchés émergents, nous rappelons systématiquement les liens entre démocratie et performance économique à long terme.

  • Nous nous attachons à montrer dans nos études la façon dont les organisations publiques et privées peuvent mettre en œuvre à leur profit des actions en matière de développement durable.

  • En matière de conseil aux Gouvernements et collectivités locales, nous mettons toujours en avant les propositions les moins coûteuses pour les budgets publics, et les plus rapides à mettre en application. De fait, l’expérience nous a montré que des budgets très limités pouvaient générer des effets de levier importants.

Notre charte éthique

Nous sommes régulièrement sollicités par des entreprises et des fédérations professionnelles pour intervenir en amont de leurs activités de lobbying, particulièrement lors des débats d’orientation budgétaire. Nous pouvons ainsi être amenés à réaliser des travaux financés par des donneurs d’ordres qui étudient l’impact économique d’une mesure de politique publique qui pourrait leur être appliquée.

Dans ce cas, notre démarche répond à une charte éthique stricte. Notre client s’engage à accepter que les travaux menés par Asterès répondent aux principes suivants :

  • Asterès ne peut s’engager sur les résultats d’une étude avant de l’avoir réalisée. Nos conclusions ne peuvent être délivrées qu’au terme de nos analyses.

  • Nos travaux suivent une méthodologie standard (top down), qui s’appuie sur l’utilisation de données statistiques publiques, ou conçues ou certifiées par nous-mêmes.

  • Si un client souhaite modifier des conclusions de travaux réalisés par Asterès sans l’approbation de nos consultants, il devient le seul signataire de l’étude, et ne peut plus exploiter la marque Asterès.

  • Nos consultants ne défendent dans le débat public que des travaux qu’ils ont eux-mêmes réalisés. En aucun cas ils n’acceptent de se faire le relais de travaux réalisés par d’autres.