« Voyageant beaucoup et rencontrant de nombreux navigants, j’ai pris l’habitude de croiser la méthode de travail des économistes avec celles des pilotes. J’ai constaté que le secteur de l’aéronautique utilise de nombreux outils qui, adaptés au monde de l’entreprise ou de l’administration publique, permettrait d’améliorer la performance des organisations »

Nicolas Bouzou
Directeur-Fondateur d’Asterès

« Un équipage est une organisation humaine qui doit remplir des objectifs commerciaux et économiques sous une contrainte de sécurité absolue et dans un environnement potentiellement complexe et inattendu. De ce point de vue, le monde de l’aéronautique et celui de l’entreprise se ressemblent, bien qu’ils se parlent peu. »

Jérôme Schimpff
Commandant de Bord sur A320

Asterès a développé un service de conseil transdisciplinaire inédit à destination des entreprises et des administrations publiques.

Animé par des économistes et des pilotes de ligne confirmés, ce service novateur vise à inspirer les dirigeants des techniques de l’aéronautique à l’efficacité prouvée pour piloter organisations et projets.

La sécurité du transport aérien a réalisé d’immenses progrès depuis les années 1970. Le nombre de victimes a baissé alors que le trafic a fortement augmenté. Il y a aujourd’hui un accident tous les millions de décollage.

Cette formidable amélioration de la sécurité aérienne est due :

  • Aux progrès technologiques : les avions sont de plus en plus fiables et de mieux en mieux équipés.

  • Au CRM (CockpitCrew Resource Management) : des techniques novatrices de management humain à l’intérieur du cockpit.

Ce sont les techniques du CRM qui nous intéressent et dont tous les processus de prise de décision gagneraient à s’inspirer. Le CRM repose sur des avancées fondamentales en matière de travail en équipe à l’intérieur du cockpit.
Le CRM recouvre un large champ de pratique :

  • La communication verbale entre les pilotes

  • Le réglage de la confiance

  • La synergie d’équipage

  • Les méthodes structurées de prise de décision

  • La gestion du temps

  • L’analyse des menaces et des erreurs possibles

  • La lutte contre les biais cognitifs

  • Les mécanismes d’entrée dans le stress et de gestion du stress

Le CRM systématise des notions comme :

  • Le contrôle mutuel

  • La levée de doute

  • Le modèle Skill Rule Knowledge d’analyse des erreurs

  • L’allocation des ressources cérébrales

  • L’optimisation des performances de la mémoire en routine et dans un environnement marginal

  • La non-sanction des erreurs versus la sanction des fautes

En dépit de leur diffusion et de leurs résultats remarquables dans le secteur aéronautique, ces méthodes sont peu connues et quasiment pas employées dans les autres branches de l’économie. Pourtant, leurs applications sont multiples. Leurs impacts sont rapides et à fort effet de levier.